Clément Mao-Takacs

Chef d’orchestre
Clement Mao-Takacs

Clément Mao – Takacs est l’une des étoiles montantes de la nouvelle génération de chefs d’orchestre.

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Paris et de l’Accademia Chigiana de Sienne, lauréat du Festival de Bayreuth, il a aussi reçu le Prix « Jeune Talent » décerné par la Fondation del Duca (Institut de France / Académie des Beaux-Arts) ; en 2013, il est le premier chef d’orchestre à devenir lauréat de la Fondation Cziffra.

Il a été invité par le Festival Orchestra de Sofia, les orchestres du CNSMDP, la Camerata Città del Prato, les ensembles Initium et Aquilon et a travaillé durant cinq années à l’Opéra de Rome.

Sa maîtrise technique, sa connaissance étendue du répertoire et son exigence sont unanimement reconnues et appréciées aussi bien dans la musique classique que contemporaine – il est le dédicataire et le créateur de nombreuses pièces (Bargielski, Ballereau, Komives, Feldman, Sikorski, Svensson, Letouvet, Adams, Saariaho, Motsch…). Très proche de la musique de Kaija Saariaho, il a dirigé la création de la version de chambre de La Passion de Simone dans les festivals Melos-Ethos (Bratislava), Codes (Lublin), ainsi qu’au festival de Saint-Denis et à Clermont-Ferrand.
En 2011, il fonde Secession Orchestra, dont il assure la direction musicale et artistique, et avec lequel il se produit en France et à l’étranger ; la qualité et la cohésion des musiciens, la cohérence des concepts qui sous-tendent chaque programme et l’engagement musical de la formation sont immédiatement salués par la critique et font de chaque manifestation un véritable moment de communion avec le public.
Clément Mao – Takacs participe aussi à la création de nombreux projets avec différents metteurs en scène et comédiens destinés à jeter des ponts innovants entre les arts, notamment dans le cadre de la compagnie La Chambre aux échos qu’il co-dirige avec le metteur en scène Aleksi Barrière.
Il vient d’enregistrer la pièce Adieu de Stockhausen (Crystal Classics), ainsi qu’un disque consacré à Jacques Ibert (Timpani). Parmi ses projets discographiques, citons un opus consacré entièrement à la musique de Kaija Saariaho.
Clément Mao – Takacs poursuit aussi une carrière de pianiste, soliste et chambriste. Partenaire de nombreux instrumentistes et artistes lyriques, il accompagnera la soprano Omo Bello dans le cadre de la tournée européenne Rising Star, durant la saison 2014/2015.
Également compositeur, Clément Mao – Takacs écrit principalement pour voix et pour orchestre ; il possède un DEA de littérature comparée, achève un doctorat en arts du spectacle et publie régulièrement des textes et articles.