Pascal Contet

accordéon
Pascal Contet aux rencontres de Calenzana

A l’âge de quatre ans Pascal Contet découvre les sons désaccordés du piano de sa grand-mère paternelle. Fasciné mais frustré, il entreprend d’y jeter ses doigts au hasard. Mais c’est en passant des heures à écouter sa tante jouer de l’accordéon que naît en lui l’envie, irrévocable et monomaniaque, de devenir accordéoniste professionnel. Très tôt, sa prédilection pour les musiques classiques crée un fossé entre ce qu’il doit jouer et ce qu’il a envie de jouer ! Fort heureusement, au gré de rencontres diverses lors de concours nationaux et internationaux, il trouve vite la voie du classique, de la transcription mais aussi des compositions originales américaines, russes et scandinaves pour accordéon…
Après un parcours privé en France, Pascal Contet continue ses études musicales à Fribourg en Suisse, à la Musikhochschule de Hanovre (Elsbeth Moser), au Conservatoire Royal de Copenhague et à l’Akademie der Künste de Graz en Autriche (Mogens Ellegaard).

Il est lauréat de la Fondation Cziffra (1983), de la Fondation Menuhin (1986) et de la Fondation Bleustein-Blanchet pour la Vocation (promotion 1989 du Président de la République François Mitterrand), reçoit le Prix Samfundet du gouvernement danois (Musicora 2000) et du Prix Gus Viseur (2007). En 2007, il est nommé aux Victoires du Jazz dans la catégorie « Artiste/formation de l’année » pour son album NU paru chez In Circum Girum / socadisc avec le contrebassiste Bruno Chevillon et le saxophoniste François Corneloup.

En 2012, pour la première fois, l’accordéon entre dans l’histoire des Victoires de la Musique classique, Pascal Contet est nommé deux fois, en tant que « Soliste Instrumental de l’année » et « Meilleur Enregistrement de l’Année » pour le CD/DVD de Bernard Cavanna (KARL KOOP KONZERT) paru chez AEON/Harmonia Mundi Faiseur de répertoire et Interprète en Musique de création Incontournable dans la création contemporaine il renouvelle depuis 1993 le répertoire de l’accordéon. Il compte environ 250 oeuvres à son actif et de nombreux compositeurs lui font confiance, dont Luciano Berio, Claude Ballif, Jean-Pierre Drouet, Jean Françaix, Franck Bedrossian, Bruno Mantovani, Bernard Cavanna, Ivan Fedele, Javier-Torres Maldonado, Philippe Hurel, Marc Monnet ou encore Martin Matalon.
Le 11 juin 2012 au Théâtre des Bouffes du Nord, Pascal Contet a créé Over the Sea d’Edith Canat de Chizy avec le Quatuor Diotima pour le festival Manifeste de l’Ircam.
Le 20 octobre 2012 à la Cité de la Musique à Paris , il a créé la cantate n°4 de Bruno Mantovani avec l’ensemble Accentus (Laurence Equilbey) et Sonia Wieder-Atherton. Le 18 novembre 2012 pour le Festival Musiques Démesurées de Clermont-Ferrand, Something out of apocalyspe (accordéon et électronique) de Pierre Jodlowsky, et Blaze, concerto du britannique Benjamin Ellin.
En janvier 2013, à Berlin il crèe Après tout de Fabien Lévy avec l’Ensemble 2E2M et les Neue Vokalisten de Stuttgart et en prévision pour les prochaines saisons, un solo de Martin Matalon. Raphaël Cendo, Claire-Mélanie Sinnhuber, Luis Rizo Salom, Joshua Fineberg Oscar Strasnoy, Oscar Biancchi, Christina Athinodorou.
En octobre 2013, il crèera DRAFT 1 solo de Yann Robin au Festival Musica de Strasbourg et en février 2014, la nouvelle version pour ensemble du Karl Koop Konzert de Bernard Cavanna. Avec l’ensemble 2E2M pour le festival Présences de Radio France.
Suivies de plusieurs résidences en tant qu’artiste – associé ou directeur de festival pour le Théâtre 71 – Scène Nationale de Malakoff (2003 à 2005), Des Rives d’Accordéon pour le Parc de la Villette en 2006 ou L’Allan, Scène Nationale de Montbéliard (2007 à 2010) , Armand Meignan, directeur du Europajazz Festival du Mans lui propose une résidence « fil rouge » de 2013 à 2015. C’est ainqi que le 4 avril 2013 naît son duo avec le chanteur Nosfell, le 7 mai 2013, Pascal Contet invite pour une soirée unique le maître britannique es electro Scanner, la chanteuse Camille et le percussionniste Clément Ducol.. Bon nombre de ses comédiens favoris (Marie-Christine Barrault, Anne Alvaro, François Marthouret Hervé Pierre, Clotilde Mollet) font partie des futurs projets dans le cadre de cette collaboration.

ACCORDEON ET ORCHESTRES SYMPHONIQUES
Pascal Contet interprète les concertos pour accordéon de Cavanna, Nordheim, Françaix, Gubaïdulina, Piazzolla pièces concertantes de Peter Eötvös, Opéra Ahkmatova de Mantovani… avec l’Orchestre
de la Suisse Romande, l’Orchestre de Bratislava, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre Victor Hugo-Franche-Comté, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre de Perpignan-Méditerannée, l’Orchestre de chambre de Lausanne, le Philharmonisches Orchester Freiburg, l’Orchestre de l’Opéra National de Paris…
Pascal Contet est également soliste permanent des ensembles 2e2m et Ars Nova et est régulièrement invité par les Ensembles Court-circuit, Les Temps Modernes, Accentus, Accroche-Note, Les Solistes de Lyon Ensemble Modern de Francfort.
Des chefs prestigieux comme Pierre Boulez, Jean-Claude Casadesus, Susanna Mäkkli, Laurence Equilbey, Bernard Têtu, Roland Hayrabedian, James Wood, Pascal Rophé, Diego Masson, Jean-
François Heisser, Esa-Pekka Salonen, Jean-François Verdier, Daniel Kawka le dirigent.
En Asie, en Afrique, en Amérique du Nord, Centrale et latine, sur les grandes scènes européennes (Festivals de Ludwigsburg, Lisbonne Gulbenkian, Genève Mexico, Cervantino, Bogota, Opéra de Shanghai, Suona Francese Roma, Boruhan Center Istanbul, Bath, l’accordéon de Pascal Contet voyage en récitals, en musique de chambre, mais aussi au travers des mots, avec Marie-Christine Barrault ou le congolais Dieudonné Niangouna (Les Inepties Volantes, révélation et marquante du Festival d’Avignon « In » 2009), ou encore Fabrice Melquiot sur une mise en scène de Roland Auzet avec Anne Alvaro et Clothilde Mollet en 2010.
En musique de chambre, on le voit auprès d’ Ophélie Gaillard, Sonia Wieder-Atherton, Marianne Piketty, Paul Meyer, les Quatuor Diotima, Danel, Terpsycordes. On le verra prochainement aux côtés de Nicolas Dautricourt, de Christian Pierre La Marca et de la jeune soprano Marion Tassou dans les 14 Lieders de Franz Schubert versus le compositeur Bernard Cavanna, de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse (2015) et dans une tournée du Karl Koop Konzert, concerto pour accordéon de Bernard Cavanna avec l’Orchestre Les Siècles dirigé par François Xavier Roth.

Pascal CONTET : Improvisateur et Compositeur
On le voit ou l’entend dans des chorégraphies d’Odile Duboc, Mié Coquempot, Angelin Preljocaj, Susan Buirge, Pedro Pauwells ou du Jin Xing Shanghaï Dance Theater pour l’Opéra de Shanghai.

Improvisateur Depuis 1993,il joue avec la contrebassiste Joëlle Léandre dont le troisième opus 3 paraîtra en novembre 2013 chez Ayler Records, autres collaborations avec Pauline Oliveros, Barre Philipps, Andy Emler, Carlos Zingaro, Carol Robinson, Maguelone Vidal, Tom Mays, le joueur d’orgue à bouche Wu Wei, en 2013 avec Scanner ou encore le chanteur Nosfell. Depuis juin 2013, il entame une collaboration-performance étonnante avec le plasticien, créateur de graphismes numériques Miguel Chevalier.
Metteur en espace et concepteur d’unique soirée, il propose des mises en espace de ses spectacles musicaux (Le Vent des Anches produit par le Parc de la Villette à Paris (parution du DVD/Zoomescope/ Harmonia Mundi) Le Sixième continent , une soirée d’ouverture unique produite par l’Opéra de Limoges et le Festival Francophonies. Direction de festivals comme celui de Mon bel accordéon de 2003 à 2005 pour la Scène Nationale de Malakoff (Théâtre 71) ou encore en août
2006 tient la direction artistique pour le Parc de la Villette à Paris Des Rives d’accordéon, deux journées autour des musiques avec accordéon de style divers et du monde entier.

Compositeur En 2009 Pascal Contet répond à l’invitation du comédien et réalisateur François Marthouret qui lui commande la musique de son film Comment va la douleur ? (France 2 / Télécip), Prix de la meilleure adaptation au Festival de la fiction TV 2010 de La Rochelle. Nouvelle apparition musicale en 2012 dans son film Le Grand Georges (France 3 / Kuiv Production) diffusé le 8 janvier 2013 sur France 3. En 2013, François Marthouret lui réitère sa confiance pour la direction musicale et l’élaboration de la bande-son de son prochain long métrage Dimanche 4 janvier tourné en novembre 2013 à Haïti – sortie prévue en 2014) et dont l’adpatation de l’oeuvre Bicentenaire de Lyonel Trouillot est réalisée par Peter Kassovitz et Marion Guibert.
Parmi ses compositions pour la danse et le théâtre, on peut retenir :
– TRIO 03 pour le Centre Chorégraphique National de Belfort (Odile Duboc) Festival Agora 2003
– Actes 1 à III de Mié Coquempot (aide du fonds d’action Sacem), 2008 à 2010
– No Way Out (2004) pour le duo avec Jin Xing (Opéra de Shanghai, France 2 , TF1, Casino de Paris,
Halle Tony Garnier Lyon)
– Des Souffles de vie de Fattoumi-Lamoureux (commande d’état 2001),
– Pour la Compagnie 391 de Loïc Touzé (1995- 1998)
– La Madeleine Proust – Haut Débit de Lola Sémonin – à l’affiche depuis 2008,
– Festival d’Avignon 2009 – musique des Inepties Volantes de Dieudonné Niangouna
– Générique de Festival du Film de Belfort (1992) Commande de la ville de Belfort)
– film Traits d’Union d’Emmanuelle Dellepiane et Alain Margot (France 3 / RTSR (Suisse), Canal+
– Générique Des Vagues et des lames pour France Musique
– En 2012, pour Skertzo (création vidéo projetée sur des monuments historiques), il compose une partie de Beauvais, Cathédrale Infinie
– l’intégralité de la création visuelle de Jamais deux fois le même fleuve pour la façade du Capitole
de Toulouse depuis repris chaque été.
Pascal Conte réalise et interprète aux côtés du percussionniste Joêl Grare la musique du prochain spectacle AILOVIOU de Didier Galas mise en scène par Christian Rizzo (création le 8 novembre 2013 au Théâtre National de Bretagne dans le cadre du Festival Mettre en Scène). Il improvise en ciné-concerts, de Murnau à Méliés, de Ozu à Lubitsch et collabore avec le Centre National du Cinéma qui lui propose un choix parmi les derniers films restaurés, rares et souvent inédits.

PEDAGOGIE
Pascal Contet garde la volonté de transmettre sa passion et son expérience, en proposant des concerts commentés, des ciné-concerts, des masterclasses (Université de Berkeley (CA), Shanghai, Mexico, Taschkent, Bandung ou en réalisant des expositions thématiques itinérantes de son étonnante collection d’accordéons (85 instruments de 1835 à nos jours).
Depuis octobre 2011, il enseigne à l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg dans le cadre de la Haute Ecole des Arts du Rhin (Licence/DNSPM et Master pro) et intègre le CNSMD de Paris en septembre 2013 en tant que formateur pédagogique pour l’accordéon.

PRODUCTEUR RADIO
En 2010, France Musique le sollicite pour sa grille d’été 2010, c’est en tant que producteur délégué à Radio France qu’il prépare et anime également l’émission Des Vagues et des Lames, en 2011, ce sera Ballade sur la Voix nacrée et le 11 décembre 2011 il conçoit et anime La Nuit de l’Accordéon sur France Musique réécoutable : > sites.radiofrance.fr/francemusique

DISCOGRAPHIE
Ses 45 disques en tant que soliste ou partenaire de musique d’ensemble ou de chambre sont rincipalement édités chez Radio France, Harmonia Mundi, In Circum Girum, Actes Sud, Socadis, Aeon.
• 2014 : 3 Joëlle Léandre/Pascal Contet Ayler records – CHOC  du Jazz Magazine de Juin  !
• 2013 : Utopian Wind Solo  Parution pour  le Festival Tage der Utopie (Autriche) !
• 2012 : Au cœur de l’âme yiddisch Participation au CD de Catherine Lara pour le Sirba Octet (Sony)
• 2011 voit la sortie de deux monographies chez AEON/Harmonia Mundi : Franck Bedrossian (enregistrement de Bossa Nova pour accordéon solo) et Bernard Cavanna (Karl Koop Konzert, « Comédie pompière, sociale et réaliste », pour orchestre et accordéon, avec l’Orchestre National de Lille, direction Grant Llewellyn), un CD/DVD primé en décembre 2011 par l’Académie Charles Cros, nominé aux Victoires Classiques 2012 et au Grand Prix Lycéen des compositeurs 2012.

DVD En mai 2012, il participe à la création de l’ opéra Ahkmatova de Bruno Mantovani avec l’Orchestre de l’opéra National de Paris ainsi qu’en décembre 2012 à l’enregistrement de Correspondances d’Henri Dutilleux (Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Esa-Pekka Salonen).
Novembre 2013 Parution du troisième Opus 3 de Léandre /Contet chez Ayler records
Automne 2013 Parution du CD DIALOG Contet Solo pour le festival et label Utopie der Tage (Autriche)
En 2015, il enregsitrera la cantate N°4 de Bruno Mantovani avec l’Ensemble Accentus (Laurence Equilbey) et la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton pour le label NAIVE.
De 2008 à juin 2014, Pascal Contet a été élu et siège au Conseil d’Administration de la Spédidam également à celui de Futurs Composés (collectif des ensembles et interprètes des musiques d’aujourd’hui).
Depuis 2007, il est membre du comité de sélection de la Fondation Marcel-Bleustein pour la Vocation. En septembre 2011, durant le festival Consonances, il a été promu citoyen d’honneur de la ville de Saint-Nazaire.