Sandrine Sutter

Mezzo-Soprano
Concert classique Calenzana

Après des études de peinture à l’Ecole des Beaux Arts de Strasbourg, Sandrine Sutter découvre le chant et le théâtre en assistant des metteurs en scène d’opéra. Elle se passionne pour cet Art et entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris pour y étudier la technique vocale. Par la suite elle travaille avec Régine Crespin, Rachel Yakar, Michel Plasson, Olivier Py et Pierre André-Weitz, Moshe Leiser et Patrice Caurier.

Elle a interprété sur scène les rôles de Dorabella (Così fan tutte), Cherubino (Les Noces de Figaro), Donna Elvira (Don Giovanni), Charlotte (Werther), Carmen (rôle titre), Suzuki (Madame Butterfly), Orphée (Orphée et Eurydice), Concepcion (L’Heure Espagnole), Meg Page (Falstaff), Orlovsky (la Chauve souris), La Grande Duchesse de Gérolstein (rôle titre), Metella (La Vie parisienne), la Périchole… dans divers Opéras (Nice, Nantes, Angers, Saint- Etienne, Metz, Lille, Marseille, Toulon, Montpellier…) Sandrine Sutter a aussi été la créatrice d’oeuvres de compositeurs contemporains (Marcel Landowski, Isabelle Aboulker, Betsy Jolas…) Elle a été la créatrice du rôle principal de l’opéra de Suzanne Giraud et Olivier Py « Le Vase de Parfums » créé à l’Opéra de Nantes et joué à l’Opéra de Lausanne et au Théâtre de la Ville à Paris. Elle a interprété en tournée « L’Enfant et les Sortilèges » mis en scène par Moshe Leiser et Patrice Caurier, et a également participé à la création du chorégraphe Claude Brumachon (qui l’avait mis en scène dans le rôle d’Orphée de Gluck) « Androgyne/Labirynthe » au CCN de Nantes. Sandrine Sutter s’est produite dans L’Orestie d’Eschyle traduite et mise en scène par Olivier Py au Théâtre de l’Odéon à Paris. Elle a aussi participé à la création d’Olivier Balazuc « Le silence du Walhalla » crée à la Comédie de Valence et joué en tournée nottament au TNP de Villeurbanne.